Les 3 choses que vos destinataires pourraient détester

Les 3 choses que vos destinataires pourraient détester

L’emailing est encore aujourd’hui le canal marketing le plus rentable mais ça ne signifie pas qu’il faut faire n’importe quoi. N’importe quel expert donne comme premiers conseils de faire attention à l’objet de l’email (pas de majuscules ou de mots interdits), au bon respect de l’orthographe ou encore d’avoir un Call-To-Action visible. Au final plein de jolis conseils qui paraissent logique une fois connus. Malgré tout considérer un email comme mauvais peut être plus subtil. Cet article de MyEmma nous prévient sur les 3 choses que les destinataires détestent par dessus tout.


« Encore un email ? Quelle pression ! »

Avoir une pression commerciale inadaptée à vos destinataires nuit fortement à vos performances et augmente votre taux de désabonnement. Proposez à vos contacts lors de leur inscription de choisir la fréquence à laquelle ils souhaitent être contactés par vos emails. Vous pouvez également proposer une gestion des préférecens via un formulaire disponible directement sur votre site ou via un lien dans vos messages.


« Rien ici ne correspond à mes centres d’intérêts »

Envoyer des emails mal ciblés à vos destinataires prouvent que vous ne vous faîtes pas assez attention à eux. Il faut mieux qualifier vos contacts et ségmenter votre audience pour envoyer les bons messages aux bonnes personnes. Aujourd’hui vous pouvez très bien utiliser une solution d’automation qui vous permettra de qualifier vos contacts en fonction de leurs interactions avec vos emails.


« Ce message est illisible sur mon téléphone ! »

Plus de 50% des emails sont lus sur mobile et ça ne fait que progresser. Il est donc urgent que votre email soit adaptable selon le support de lecture. Cela s’appelle le « responsive design ». Développer un email responsive n’est pas aisé. Heureusement aujoud’hui les différents ESP proposent des éditeurs simples permettant de créer des templates responsive. De plus des outils comme EmailOnAcid ou Litmus proposent de tester le rendu de vos messages sur des dizaines de supports différents.


L’article ne répond pas à toutes vos questions ? N’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations.


Romain Didier

Twitter : @RomainDidier


   One Comment


  1. Julien Musso
      23 janvier 2017

    c top

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.